Dom's Dister | Centre Culturel de Jette
PORTRAIT DE LOIN

Dom's Dister

Du 03 à 15:00 au 10 juillet 2020 à 15:00
A la maison

Toutes les mesures de distanciation sociale ont été respectées et aucun visage n’a été touché pendant la prise de vue.

Chaque semaine, on vous propose un nouveau portrait d'une personne de l'équipe.

Infos :
info@ccjette.be
02 426 64 39

Réservations :
www.ccjette.be

/ PORTRAIT DE LOIN / DOMINIQUE DISTER

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà croisé Dominique au Centre Culturel de Jette. Depuis plus de vingt ans, Dom’s comme on le surnomme, fait partie de l’équipe. A l’époque l’Armillaire n’existait pas encore et partageait avec le « Foyer Culturel » l’unique bâtiment 147 avec la Bibliothèque de Jette. Avant la construction de la nouvelle bâtisse, le Foyer n’était pas équipé d’une belle salle de spectacle, celle où nous avons maintenant la joie de vous convier chaque année. C’est donc comme « polyvalent » que Dom’s a débuté à l’Armillaire. Il n’a pu devenir officiellement régisseur que lorsque la nouvelle aile du Centre Culturel de Jette a été inaugurée.

Touche à tout, c’est la création de show lumineux (jeux de lumière) qui fait vibrer Dom’s au quotidien. Peut-être vous souvenez-vous de son exposition « le salon des inventeurs inventés » qui avait pris place dans la salle 147 en mars 2019 et qui en avait impressionné plus d’un ? Assoiffé de nouveautés, Dom’s a profité du confinement pour réaliser un projet qui lui trottait dans la tête depuis un petit temps déjà. Durant toute cette période, il a habillé les fenêtres de l’Armillaire d’ombres qui s’animait une fois la nuit tombée grâce à différentes installations lumineuses. Un travail qui lui a demandé de nombreuses heures de préparations autant à la maison, qu’au CCJETTE. Ce projet de #cultureneverstops à pour but de continuer à faire vivre l’Armillaire, malgré l’absence d’activités et l’absence de présence physique de l’équipe, mais aussi de rendre la façade joyeuse et attractive. Le projet d’éclairage des fenêtres s’est clôturé fin juin avec un spectacle son et lumières ouvert à tou.tes.s qui a fait office de clin d’œil au Jazz Jette June, à la fête de la musique et bien évidemment à la culture qui ne s'arrête jamais.

Vous l’avez compris, le confinement n’a eu que peu ou pas d’impact sur le quotidien de Dom’s qui partage déjà son temps de travail entre sa maison en périphérie bruxelloise et l’Armillaire. Cependant il a pu profiter de son jardin et de son atelier plus que d’ordinaire !